Astuces pour reconnaître une plaque de fibrociment avec amiante

L’amiante a des propriétés isolantes et résistantes qui ont été très exploitées dans les années 1900. En 1997, tous les matériaux contenant de l’amiante sont interdits en raison des dangers qu’ils représentent sur la santé. Encore faut-il savoir comment reconnaître une plaque fibrociment avec amiante. Il existe, pour cela, certaines méthodes permettant de reconnaître l’amiante.

Gratuit : devis pour vos travaux de désamiantage

Qu’est-ce que l’amiante ?

L’amiante est un silicate de fibre très utilisé dans le secteur de la construction en raison de ses multiples propriétés. En effet, l’amiante est un matériau isolant qui résiste au feu et aux agressions chimiques. Les fibres d’amiante se déclinent en deux catégories, notamment les serpentines et les amphiboles. On peut utiliser ces deux variétés d’amiante dans :

  • L’isolation thermique,
  • La conception de câbles électriques,
  • Les canalisations,
  • Les plaquettes de frein de voiture,
  • Les joints,
  • Les faux plafonds, etc.

Les fibres d’amiante sont aussi intégrées aux bitumes, aux ciments et aux résines. Elles ont connu un succès jusqu’à ce que l’on découvre leur danger sur la santé au début du XXe siècle. L’amiante s’est avéré à l’origine de plusieurs maladies et en particulier, les maladies respiratoires. Une petite particule peut pénétrer très profondément dans l’appareil respiratoire. Plus les fibres sont fines et longues, plus l’organisme a du mal à l’éliminer et cela devient dangereux. Elles causent une inflammation du poumon et de la plèvre.

Obtenez des devis gratuits pour vos travaux de désamiantage

Méthodes pour reconnaître l’amiante

Les maisons anciennes sont les plus susceptibles de contenir de l’amiante. Certaines méthodes peuvent être efficaces pour le reconnaître. Sinon, découvrez ici le prix d’évacuation des déchets en fibrociment amiante.

Connaître l’année de construction du bâtiment concerné

L’amiante a connu un essor entre 1920 et 1989 avant que les autorités de la protection de l’environnement se mettent à interdire les matériaux qui en contiennent. L’amiante est très fréquent dans les immeubles. Les murs, les cloisons coupe-feu, l’isolation et les planchers construits entre 1920 et 1989 contiennent probablement de l’amiante. Tel est aussi le cas des immeubles bâtis durant cette période.

Repérer des éléments usés ou abîmés

Vérifiez s’il y a des éléments susceptibles de renfermer de l’amiante qui se dégradent. Il est impossible de savoir qu’un matériau contient de l’amiante d’un simple coup d’œil. En effet, vous devez plutôt repérer des signes avant-coureurs quand un matériau se détériore. L’amiante est sans risque quand le matériau est en bon état. Il devient toxique à partir du moment où il s’effrite et que ses particules se propagent dans l’air. Recherchez donc des éléments qui semblent abîmés ou usés. Pour cela, pensez à inspecter les isolants, les canalisations, les murs, le carrelage et tout ce qui est à base de fibrociment. Ensuite, repérez des fissures ou des zones poussiéreuses, tout ce qui indique qu’un matériau est sur le point de s’effriter.

Rechercher la mention NT

Pour reconnaître une plaque composée de fibrociment amianté, vous pouvez vous fier à la mention NT. En effet, recherchez le marquage NT qui signifie « new technologie ». Celui-ci est l’assurance de l’absence d’amiante sur la plaque. En général, cette marque s’affiche sur la face intérieure de la plaque. Un démontage peut s’avérer indispensable pour trouver la mention NT.

Exigez gratuitement des devis pour vos travaux de désamiantage

Autres méthodes : faire contrôler le site

Si aucun signe n’apparaît, mais vous avez quand même de sérieux doutes, vous pouvez engager un professionnel de l’immobilier pour tester le site. Faites appel à un constructeur autorisé à analyser et à expérimenter la présence d’amiante. Il sera en mesure de remplir les formulaires relatifs à la présence de fibres d’amiante. Seul un spécialiste dans le domaine pourra remplir ces formulaires et donner un exemplaire aux autorités de gestion de l’amiante ainsi qu’à un laboratoire d’analyse.

S’il s’est avéré que votre logement contient de l’amiante, les autorités de santé et de protection de l’environnement vous livrent une liste d’agents agréés pour traiter l’amiante en toute sécurité. Sachez qu’il est fortement déconseillé de faire les contrôles vous-même, quand bien même vous pouvez acheter l’équipement nécessaire pour identifier la présence d’amiante.